Imprimer

Chirurgie infantile : la position du Conseil de Surveillance doit être respectée

 Tampon le 05 avril 2018

blason-Tamponp

 

 

 

 

 

Chirurgie infantile :

la position du Conseil de Surveillance doit être respectée.

 

Ayant pris connaissance d’une décision de la direction du CHU de supprimer 4 lits dans le service de chirurgie infantile à l’hôpital de Saint-Pierre alors que le Conseil de Surveillance a demandé le report de 4 mois, force est de constater que la Direction Générale a refusé d’appliquer le vote du Conseil de Surveillance du CHU de La Réunion.

Cette mesure entrée en vigueur le 1er avril 2018, est en totale contradiction avec la préconisation du Conseil de Surveillance prise le 21 mars 2018, de suspendre toute décision concernant l’organisation de ce service dans l’attente d’une expertise à réaliser dans ce délai de 4 mois.

La recherche d’une solution permettant de sauver la chirurgie infantile dans le Sud était acquise compte tenu des difficultés de circulation entre le Nord et le Sud.

Si tel était le cas, un passage en force n’est pas de nature à favoriser le climat de sérénité qui est recherché par les membres du Conseil de Surveillance.

Par conséquent, la mobilisation du personnel contre l’application de cette mesure qui consiste à isoler un peu plus le Sud est tout à fait légitime.

André THIEN AH KOON

Maire du Tampon

Conseiller Départemental 

membre du Conseil de Surveillance du CHU

Cofondateur du GHSR et du CHU

mandaté par ses collègues Maires du Sud