Imprimer

Fonctionnement des écoles au Tampon au 11 septembre 2017

blason-TAMPON-couleursToutes les écoles du Tampon sont ouvertes et fonctionnent normalement

Les premières semaines de la rentrée scolaire au Tampon ont été émaillées de quelques perturbations.

Comme il fallait s’y attendre, la suppression brutale de 200 contrats aidés a eu un impact direct sur le fonctionnement des écoles.
La commune a mobilisé tous les moyens disponibles pour assurer au mieux l’accueil des élèves.

La commune a pris ses responsabilités en ouvrant toutes les écoles et le cas échéant en faisant enlever les cadenas - sur demande du Rectorat - lorsqu’ils avaient été posés par des manifestants.
Les services communaux ont été réactifs pour que les enfants soient accueillis dans les écoles, quelles que soient les circonstances, et que les parents soient rassurés.

Aucune école n’a été fermée du fait de la mairie.

En outre, la commune du Tampon a assumé ses missions de service public avec :

  • -  la mise en place du service minimum d’accueil pour recevoir l’ensemble desélèves lors des journées de grève

  • -  le maintien de la restauration scolaire

    La CASUD a également veillé à ce qu'aucune perturbation ne vienne troubler ses missions des transports scolaires.

  • Depuis la rentrée et à ce jour :

  • -  les 40 écoles du Tampon sont ouvertes et accueillent les élèves régulièrement inscrits;

  • -  les garderies du matin et du soir sont assurées par le personnel communal et sont toujours gratuites, alors que la situation de crise a conduit d’autres communes à rendre ce service payant;

  • -  la restauration scolaire fonctionne normalement, au prix de la mobilisation to- tale de tout le personnel concerné,

  • -  la réfection des toilettes et des dortoirs dans plusieurs écoles.

    Par ailleurs, le Maire André THIEN AH KOON a obtenu du Recteur l’accord de principe pour le retour à la semaine des 4 jours à partir de la rentrée de janvier 2018, qui aura notamment pour avantage d’améliorer les conditions de travail des enseignants et de diminuer la fatigue des élèves.

Enfin, s’agissant des ATSEM, la baisse de leur nombre était rendue inéluctable du fait de la diminution drastique des contrats aidés.
La décision du Conseil municipal de mobiliser un million d’euros pour assurer au minimum l’attribution d’une ATSEM pour deux classes de maternelles (à l’exception des Grandes Sections) dans chaque école est entrée en application.

Les personnes recrutées ont toutes été affectées dans les écoles. 

Communiqué ICI