Imprimer

Communiqué : Réunion avec les syndicats enseignants (30-08-2017)

blason-TAMPON-couleurs

Tampon, le 30 août 2017

Communiqué de la Commune du Tampon

Réunion avec les syndicats enseignants

sur la problématique des ATSEM dans les écoles du Tampon

 

Mercredi 30 août 2017, Fred Lauret, adjoint délégué aux affaires scolaires à la Mairie du Tampon, a reçu une délégation de l'intersyndicale des enseignants (SNE-UNSA, CFTC, SAIPER, SNUIPP, CFDT, FO). Cette réunion portait sur le sujet de la problématique du nombre d'ATSEM dans les écoles du Tampon, les syndicats réclamant au moins une ATSEM par classe de maternelle.

L'élu délégué aux affaires scolaires leur a rappelé que, suite à la baisse drastique des contrats aidés de la part du Gouvernement, la Commune du Tampon a travaillé à une solution pour augmenter le nombre des ATSEM affectés dans les écoles. Le 26 août, le conseil municipal a en effet approuvé à la majorité le principe d’une affectation d’une aide maternelle pour 2 classes de très petite section, de petite section et de moyenne section, et selon le nombre de classe, de réajuster ce nombre à l’entier supérieur à l’exception des classes de grande section.

La municipalité a ainsi décidé un effort budgétaire exceptionnel (1 million d'euros) pour le recrutement d’agents supplémentaires afin de renforcer les effectifs des ATSEM. Elle a procédé dès lundi au recrutement de 23 agents supplémentaires. D’autres contrats seront signés dans les jours qui viennent.

À ce jour, 81 ATSEM sont en poste dans les 163 classes maternelles du Tampon (dont 117 classes de très petite section, petite section et moyenne section), ce qui correspond au doublement des effectifs constatés au jour de la rentrée.

Pour rappel, au regard de l'article R412-127 du Code des communes et des réponses ministérielles publiées le 16/09/1991 (n°44596) et le 24/05/2016 (n°86373) qui le précisent, l'affectation d'une ATSEM en permanence dans chaque classe maternelle n'est pas une obligation. Il n'existe pas de corrélation systématique entre le nombre de classes et le nombre d'ATSEM en école maternelle. Cette position a été confirmée par les services de l’AMF interrogés hier.

La Commune est consciente que le nombre d'ATSEM proposé reste en-deçà des attentes des syndicats enseignants. Elle a souligné une nouvelle fois que le moyen de remédier à cette problématique sans augmenter les impôts ni endetter la collectivité, serait le déblocage de contrats aidés supplémentaires par l’État.

La Commune appelle la communauté éducative et l’ensemble des élus à travailler ensemble pour obtenir un effort de l’État. « On comprend la préoccupation des parents et des enseignants. Nous devons travailler ensemble pour obtenir de l'Etat des contrats pour débloquer la situation » a déclaré Fred Lauret.

La commune du Tampon prend acte de l’information parue cet après-midi, annonçant que le gouvernement recevra d’ici la fin de la semaine les représentants des collectivités sur la question des contrats aidés.

Cette question demeure donc plus que jamais d’actualité.